Toi aussi deviens femme fontaine

FontaineFemme
Ce que l’on appelle femme fontaine, sont des femmes ayant une éjaculation, plutôt abondante, sous la forme d’un écoulement ou d’un jet plus ou moins puissant.

Selon certaines études, 75 % des femmes expulsent un liquide lors de l’orgasme, mais le plus souvent en quantité si infime, qu’il n’est pas perçu. Dans le cas des femmes fontaines à proprement parler, il s’agit d’un véritable jaillissement, pouvant atteindre jusqu’à 300 ml, soit le volume d’une vessie pleine !
La composition de cet éjaculât est encore floue. Incolore et inodore, il s’agirait d’un mélange proche du liquide pré-éjaculatoire masculin, très différent de la cyprine. Cette éjaculation féminine provient du méat urinaire, et non du vagin.

Pour certaines femmes, cette particularité est une gêne, une contrainte un peu salissante qui n’amène pas de sensations plus sympa qu’un orgasme sans éjaculation…
Pour d’autres, c’est un plaisir supplémentaire, quelque chose d’agréablement libérateur. Une sensation de plénitude.
Pour les partenaires, ces effusions sont parfois synonyme de plaisir intense et de fantasme.

Si l’éjaculation féminine ne vous emballe pas, il ne sert à rien de vous forcer ! Ce n’est en rien une obligation ou un accomplissement… Quoi qu’il arrive c’est votre corps, votre choix. Ce n’est qu’une expérience possible parmi tant d’autres !

Une expérience qui peut s’avérer ludique et potentiellement plaisante. Avec une bonne tonicité des muscles du plancher pelvien et grâce à un ensemble d’exercices divers de reconnaissance anatomique et d’apprentissage des sensations, il parait qu’il est possible, pour une majorité de femmes, de parvenir à l’éjaculation et de la maîtriser. Mieux connaître son corps et son plaisir ne peut pas être une mauvaise chose ! Donc si ça vous intéresse, voici le mode d’emploi. 🙂

femmefontaine

Pour commencer, mieux vaut explorer ces sensations par la masturbation. Trouvez donc un moment seule, au calme, avec quelques épaisseurs de serviettes éponge. ^^
L’imminence de l’éjaculation peut être ressentie comme une subite envie d’uriner, mais ça n’a en fait rien à voir. Il ne faut donc pas chercher à se retenir. Allez vider votre vessie avant toute autre chose, comme ça vous ne risquez pas de confondre !
Ensuite vous pouvez commencer à vous explorer. Ne stimulez pas votre clitoris, concentrez vos caresses sur le “point G”.
Bien que tous les corps féminins soient différent, le plus souvent le point G est une zone à peu près grosse comme une pièce de 2 €, située à environ une ou deux phalanges de l’entrée du vagin. Il se trouve sur la face avant, côté ventre. Il est un peu bombé et légèrement strié, alors que le reste de la muqueuse est généralement bien lisse.

Une fois localisé, prenez votre temps et découvrez le paysage. Massez et caressez les environs pour découvrir les sensations. Utilisez soit vos doigts soit un sex toy, mais sans vibration pour commencer. Petits cercles, pressions, va et vient… Essayez les différentes caresses et vous verrez vite celles que vous préférez. Au bout d’un moment, vous sentirez cette zone se gonfler. Quand le point G grossit, c’est qu’il se remplit de liquide. Si vous avez envie d’uriner, laissez vous aller, ce ne sera pas de l’urine. Pour éjaculer, selon les femmes, il faut soit pousser légèrement, soit se détendre… L’éjaculation et l’orgasme sont 2 choses séparées. Au début, il est probable que vous éjaculerez sans orgasme. Ce qui peut déjà donner des sensations agréables. Apprendre à éjaculer en même temps qu’un orgasme sera une seconde phase de l’apprentissage, et la troisième: éjaculer avec votre partenaire.

Comme tout apprentissage, cela prend du temps. Qui plus est, il n’a pas été prouvé à ce jour que toutes les femmes peuvent éjaculer, donc si vous n’y arrivez pas, ce n’est pas bien grave. Il y à beaucoup d’autres choses à tenter pour s’amuser !

Laci Green est une youtubeuse qui fait des vidéos, tout public, en anglais (avec sous titres possibles) sur la sexualité, l’image de soi, la contraception, les théories de genre… Dans cette vidéo, elle parle de l’éjaculation féminine.

Spoil: de sa propre expérience, Laci trouve que ça ne fait pas grande différence d’éjaculer ou non au niveau du plaisir comparé aux autres orgasmes.