Archives par étiquette : sociologie

4 mythes sur l’amour qui déchirent les relations humaines

«Est tu toujours aussi attiré par moi que lorsque nous avons commencé à sortir ensemble?» Ai-je demandé à mon mari tard au lit une nuit après ne pas avoir eu de relations sexuelles pendant quelques jours.

Nous avions tous deux été occupés, mais comme mon cerveau est toujours surchargé par des signes précurseurs de péril relationnel, l’enregistrement est le meilleur moyen de désamorcer mes névroses.

« Plus encore qu’au premier jour », dit-il en se tournant vers moi et en posant une main sur ma joue.

«Je suppose que nous avons encore six ans avant la crise des sept ans», dis-je en plaisantant à moitié.

Bien que je pense que cela soit un mythe… N’est-ce pas?

«Je ne sais pas si je crois à l’un de ces stéréotypes relationnels», a-t-il déclaré en m’embrassant.

« Mais je ne prévois jamais de manquer d’amour pour toi. »

Sauf que, malheureusement, il a tort à ce sujet.

Parce que nous – ainsi que tous les autres couples de la planète – allons définitivement vivre une pénurie d’amour. Selon la science, c’est juste la façon dont fonctionne l’amour.

Bien que le monde ait été nourri d’une infinité de contes de fées au sujet de la nature sans fin du romantisme, de nouvelles recherches réfutent l’idée que l’amour dure éternellement.

Au lieu de cela, comme l’explique la psychologue Barbara Fredrickson dans son livre Love 2.0: Comment notre émotion suprême affecte tout ce que nous ressentons, pensons, faisons et devenons, l’amour est beaucoup plus éphémère que les gens le pensent.

Cette destruction massive du mythe de la relation primaire (parce que, en fin de compte, nous vivons tous des va et viens de notre sentiment amoureux), J’ai pensé à d’autres erreurs romantiques prises pour acquis qui pourraient faire plus de mal que de bien.

Voici ce que j’ai découvert.

Mythe sur l’amour N° 1: Vous ne pouvez pas faire perdurer la période de la «lune de miel» des relations.

Oh, mais on peut.

En fait, une étude menée par le Dr Bianca Acevedo en 2010 a utilisé l’IRM fonctionnelle pour étudier des relations qui n’avaient jamais perdu l’étincelle initiale et a constaté que les scanners cérébraux des couples de longue durée imitaient ceux qui étaient nouvellement amoureux.

à une exception près. Ces couples spéciaux étaient débarrassés de l’anxiété et des pensées obsessionnelles qui apparaissent dans les scans des personnes nouvellement en relation.

«J’avais l’habitude de considérer mon premier mariage comme un désastre parce que c’était exactement la façon dont les choses allaient se passer», avouais-je à mon mari.

Alors que j’aurais pu travailler activement pour soutenir l’étincelle, comme je le fais avec toi. »

Cela signifie: j’ose avoir de grandes attentes.

L’autre jour, j’ai surpris mon mari comme il le fait si souvent en lui achetant un nouveau calendrier annuel et en y inscrivant une inscription: «J’ai hâte de vivre notre prochaine année ensemble».

Mythe sur l’amour N° 2: La jalousie montre à quel point la relation est importante pour la personne jalouse.

Vous pensez peut-être qu’un peu de jalousie est bon pour votre relation, mais ce n’est pas le cas.

Le monstre aux yeux verts se compose d’idées «fabriquées et terrifiantes» qui peuvent condamner une union heureuse à travers des combats et une micro-gestion inutiles.

Être jaloux mène à un désir de contrôler et le contrôle n’est pas l’amour.

C’est la mort.

J’étais tellement jalouse dans les relations passées et j’insistais en me justifiant sur le fait que cette émotion venait de l’amour.

Il découle en réalité de l’insécurité.

Maintenant, quand je ressens le souffle de la jalousie, je parle avec mon mari (calme et rationnel: «Voici ce que je ressens», par opposition à «tu ne m’aime plus!»).

Et il fait la même chose avec moi.

On croise une ex ? Aucun problème.

Tant que l’honnêteté est en jeu, vous pouvez travailler à avoir des expressions saines de l’amour qui ne sont pas seulement une peur déguisée.

La jalousie ne mérite pas notre amour.

Mythe N° 3: Les disputes concernent généralement l’argent ou la tromperie – des choses importantes.

En fait, on ne se dispute habituellement à propos de choses insignifiantes.

Oui.

Pensez à la dernière dispute que vous avez eu.

Pour moi et mon mari, il s’agissait de café.

Je voulais qu’il le fasse pour moi et il ne voulait pas être mon garçon de service pour le quatrième jour consécutif.

Mais à propos de quoi la dispute était elle vraiment?

Il s’agissait du récit que nous étions en train de créer – notre «Histoire de nous» – qui s’était temporairement corrompu en se concentrant sur les irritations plutôt que sur notre appréciation mutuelle.

Mythe N° 4: Les problèmes d’une relation peuvent et doivent être résolus – sans quoi vous êtes condamnés.

C’est plutôt l’inverse, en fait.

Le spécialiste des relations que je recommande par-dessus tout est le Dr John Gottman.

Si vous n’avez pas le temps de lire ses livres (mon préféré est Les sept principes pour faire marcher son mariage), recherchez son nom ainsi que les «mythes de l’amour» pour commencer à démystifier chacun de vos préjugés sur la notion de romance que nous croyons connaître. –

Il transgresse par erreur après erreur que beaucoup de gens se cramponnent en essayant de sauver ou d’améliorer leur union: «Si une relation a besoin d’une thérapie, il est déjà trop tard.» Faux.«C’est la compatibilité qui fait que les relations fonctionnent». Faux. « L’amour suffit. » Tellement faux.

 

Selon Gottman, le secret des relations saines consiste à apprendre à désamorcer les tensions.

Par exemple, mon mari sait que j’aime être touchée ou tenue quand on parle de choses stressantes.

Et je sais qu’il apprécie que la conversation continue jusqu’à ce que nous parvenions à une résolution, plutôt que de porter notre attention sur un sujet plus confortable.

Ne pas savoir comment être en désaccord et se battre de manière saine (c’est-à-dire gentille, empathique et compatissante) peut facilement conduire à ce que le Dr Gottman appelle les «quatre cavaliers» de l’apocalypse conjugale: critique, mépris, défensivité et mutisme.

Une fois que le réflexe «combat ou fuite» prend le dessus sur votre corps – pompage du cœur, augmentation de la pression artérielle – la plupart des gens n’ont par défaut pas beaucoup de contrôle sur ce qui se passe ensuite.

« Nous avons vu avec quelle rapidité les discussions s’effondrent dès que la fréquence cardiaque d’un époux commence à monter en flèche », explique Gottman.

« Apprendre à se calmer permet d’éviter les combats improductifs ou de fuir les discussions importantes que vous avez besoin d’accomplir. »

C’est pourquoi, en réponse à notre absence sexuelle de trois jours, je suis très heureuse de ne pas avoir dit à mon mari: «Vous êtes trop impliqué pour me donner suffisamment d’attention» (la critique) et «ça me dégoute» (le mépris) qui «je suis sûr que vous trouverez un moyen de me retourner» (la défensive), alors «je ne veux pas en parler» (mur de pierre, le mutisme).

Des disputes sans stress. Qui l’eût cru?

Traduit de l’anglais par Tykayn, source originale New York Magazine, 2016: http://nymag.com/thecut/2016/12/4-love-myths-that-are-hurting-your-relationship.html

Poncho fait du ménage.

pornogayPoncho est une jeune illustratrice francomtoise qui a commencé à donner des cours de dessins à la rentrée. La voilà téléphonant à son ami pour régler un dernier problème avant de recevoir ses élèves…

Retrouvez ces différents projets sur http://www.ponchou.net/. Notamment parmi mes coups de cœur, Nymphéa, un très beau livre en lecture libre…

L’avortement

antoine daniel et petit ours brun

illu par TyKayn et  Wulfila. dédicace à Antoine Daniel.

Nous en parlions un peu plus tôt. L’Interruption Volontaire de Grossesse n’est PAS un moyen de contraception, mais un ultime recours si vous êtes enceinte malgré toutes les précautions évoquées dans l’article sur la contraception et que vous souhaitez mettre un terme à cette grossesse.

Vous vous sentez trop jeune ? Votre situation n’est pas propice pour pouvoir élever un enfant ? Vous n’en avez tout simplement pas envie ? La ou les raisons vous regardent !

Continue reading “L’avortement” »

Quentin, illustrateur.

égalité homme-femme par quentin lefebvre,2014

Je tenais à vous parler aujourd’hui d’un des illustrateurs du Qzine. Il s’agit de Quentin Lefebvre. Un jeune homme fort sympa et très motivé, qui se trouve aussi être un des très (trop) rares hommes à disposer d’un blog consacré à la cause des femmes.

Continue reading “Quentin, illustrateur.” »

La taille, ça compte !

Je parlais de 15 et 30 cm hier… J’y reviens !

Ce n’est pas facile de dire sans gêne qu’on préfère tel ou tel physique. Les caractéristiques de base comme la couleur de cheveux et des yeux, la corpulence ou encore la taille passe encore, quoi que déjà là, on va vous dire que c’est mal de vous attacher au superficiel.

oekaki_35060

Au delà de ça, l’homme qui va aimer les tout petits seins verra sa virilité mise en doute, celui qui préfère les gigantesques poumons sera qualifié de macho misogyne. Quant à la femme qui osera dire que la taille ça compte, quelle salope ! Continue reading “La taille, ça compte !” »

Spectacle de poésie érotique par Nicolas Raccah

Raccah-remyfonder

Il n’y a pas que Sade ou 50 shades of grey dans la vie, la fin du moyen âge est une ère remplie de CULture comme Nicolas Raccah nous l’a fait découvrir dans son spectacle : « Petit traité du plaisir qui met oubli à la mort ».

Entre le théâtre, la poésie et les contes, cet acteur s’est intéressé de près à la poésie érotique du 15e et 16e siècle. Parmi les choses surprenantes, nous avons appris qu’au 15e siècle, le sexe et la religion font plutôt bon ménage. Dieu et le plaisir cohabitent sans soucis dans des textes qui peuvent être publiés dans des recueils généraux sans choquer personne. Continue reading “Spectacle de poésie érotique par Nicolas Raccah” »

manifestation droit à l’IVG du 1er février

J’ai participé ce samedi 1er février, avec TyKayn et Wulfila, à la manifestation pour le droit à l’IVG organisée entre autres par le planning familial.

_DSC3979

• Petit rappel sur l’IVG.
L’IVG ou Interruption Volontaire de Grossesse c’est ce qu’on appelle plus communément l’avortement. Il se pratique lorsque la mère pour des raisons diverses estime qu’avoir un enfant la mettrait en situation de détresse (physique, mentale, sociale…). Cette interruption de la grossesse peut se faire par une intervention chirurgicale ou par la prise de médicaments, selon le moment (délai) où elle se pratique. En France il est légal depuis les années 1970, concerne également les mineures sans autorisation parentale nécessaire et est remboursé par la sécurité sociale.

Continue reading “manifestation droit à l’IVG du 1er février” »

gays et lesbiennes ont un message pour vous


Les lesbiennes vont épouser vos petits amis, expliqué de façon fun par 5 lesbiennes.
Et l’autre côté de la force: Les homos vont épouser vos petites amies. Enjoyez!

Avec tout ça, seulement trois des états unis d’Amérique ont mis en place le mariage gay.
Je vous laisse avec un court métrage qui aborde en un quart d’heure à quoi ressemblerait le monde, l’enfance, l’adolescence et la suite si être hétérosexuel avait le même impact qu’être homosexuel. Bienvenue dans un monde qui ne s’explique pas que vous considéreriez différement les choses, et encore moins que l’orientation sexuelle ce n’est pas tellement quelque chose que vous avez choisi.
malheureusement c’est diffusé en basse qualité, mais ça vaut le détour.