force sauvage

papillony

Comme une force sauvage qui se laisserait aller
Venant de cette forêt que j’ai tant délaissée
Enlaçant tout mon être et le tirant sans fin
Vers le bien-être profond qui est désormais mien.

Mais il me faut bien plus que ces élans subtils
Et je descends ma main comme un serpent docile
Délaissant ma poitrine, se portant vers ce point
Qui enferme ma passion dans son profond écrin.

J’aime sentir les pulsions qui m’emplissent toute entière
Et ton corps qui s’étend sur moi et qui m’enserre,
Tu t’appropries ma peau par de tendres caresses
Renforcées par mes doigts qui excitent ma tendresse.

Alors que nos élans se font bien plus sauvages,
Je sais que ton mouvement autant que mes massages
Me feront parvenir à un autre rivage
Et nous serons ensemble dans ce doux paysage.

-texte Nooknook

  • Mateo Oetam

    Va, vire, vole vers ton envie
    Libère tes papillons et jouis
    Oui jouis sans limite à grands cris
    Que mon dard s’invite bien durcit…