Tag Archives: cuisine

Les chattes qui cuisinent

FillesChatCuisine
Comment est on passé de l’homme chasseur a la femme qui s’occupe de la bouffe et ne doit pas sortir de sa grotte équipée en fourneaux et autres merveilleux objets phalliques issus des esprits de designers sous exta ?

Si les femmes sont consignées à la cuisine de leur domicile, ce n’est pas le cas dans les cuisines professionnelles.

Déléguer l’activité cuisinière est aussi une réticence de nombreuses femmes, prétextant que leur conjoint ne sait pas cuisiner. Cependant, comment apprendre aux hommes une activité qualifiée comme féminine par excellence, si les femmes non plus n’encouragent pas les hommes à apprendre. C’est comme exiger une première expérience avant la première embauche. C’est comme se plaindre que l’autre ne nous comprend pas sans jamais chercher à savoir comment améliorer sa propre façon de communiquer, en attendant du monde entier qu’il parle notre langue. C’est comme se plaindre que d’autres n’arrivent pas à relire notre écriture sans se rendre compte que l’on ne cherche pas à déchiffrer l’écriture de qui que ce soit d’autre.

C’est comme se plaindre que notre partenaire n’est pas un bon coup sans jamais chercher à lui apprendre ce qui nous plait, et ce quel que soit le genre de ce partenaire.

Conquérir les lieux et y occuper des actions différentes que celles pour lesquelles elles ont été conçues, c’est se les approprier.

Faire la cuisine pour sa famille alors qu’on est doté d’un pénis, c’est aujourd’hui une action politique subversive.
Etre homme au foyer, faire un métier qui ne nous est pas destiné par nos organes génitaux, ce ne sont que des exemples de libertés que nous avons le pouvoir de conquérir sans l’aide de qui que ce soit. Et si la conquête du monde commençait par chez soi? Et si la paix dans le monde ne pouvait s’envisager qu’en passant par la paix des ménages?

Soyons des activistes moraux, telles les deux chattes de cette illustration, et reprenons les territoires pour y faire briller la face lumineuse du !Q.

Texte et illustration : TyKayn