Si tu avais su me séduire

(production extraite du fanzine Q6 sur la drague et la séduction.)

Il est une heure du main, j’ai attrapé de justesse le dernier métro, trop heureuse de ne pas passer une minute de plus avec ce type qui me bavait dans le cou il y a encore une demi-heure.
Ça pour un rencard raté, c’est un rencard raté. La tequila n’a pas aidé. Demain je vais encore une fois me réveiller vaseuse et fatiguée, et l’enfoiré m’aura fait perdre une journée en plus d’une soirée.
A moitié endormie contre la vitre, je remâche ma haine de ces idiots sans savoir-vivre. Il aurait pu… il aurait dû …

Jouer d’autres atouts.

Moi ce qui me séduit chez un homme, c’est son cerveau. J’aime l’humour acide, les traits d’esprit qui partent comme des carreaux d’arbalètes. Rien ne me plaît plus que d’entendre dans la bouche de mon compagnon de terrasse une plaisanterie du genre que j‘aurais pu faire, mais que je n’avais pas osé sortir. Ou mieux, une référence à un obscur bouquin.
J’ai fondu pour un type qui faisait facile deux têtes de plus que moi. Parce qu’alors qu’on marchait dans les rues il m’a désigné nos ombres en me glissant « David et Goliath ». Je lui ai rappelé que David a fait choir ledit Goliath, il m’a regardé avec l’air surpris, je l’ai regardé pareil, et assez vite on a décidé d’échoir sous les mêmes couvertures.
J’ai aussi sauté une fois sur un mec qui, sur l’oreiller, me parlait de son blog sur lequel il s’efforce de créer des textes qui font appel à tous les sens, comme de la poésie contemporaine. Rien à foutre qu’on vienne à peine de finir le câlin, précédent, il me fallait cet homme, immédiatement.

Sortir un peu du lot

J’aurais bien aimé avoir en face de moi quelqu’un d’un peu créatif, capable d’avoir des projets, de rêver, ou en tout cas de faire autre chose que ce qu’on attend de lui. Là non. Ce type ne semblait attendre rien d’autre de la vie que ses prochaines vacances, à plus forte raison la retraite.
Et puis il y a cette façon de préjuger de ce qui est supposé plaire à une fille qui revient à toutes nous réduire un stéréotype franchement pas flatteur.

Apprendre à faire un compliment

Sérieusement il y a des mecs qui ne savent pas faire un compliment. Ça va de « tes bourrelets sont supers, ils tiennent chaud », à des trucs plus élaborés mais non moins infamants. Comme ce mec qui vous explique les yeux dans les yeux et la main sur le cœur que vous, vous êtes parfaite pour lui, et que les filles plus belles, elles sont intimidantes. Traduction littérale : “ tu es suffisamment moche pour que j’aie un espoir de te pécho » ou « tu es le mieux que je puisse draguer sans me prendre un râteau ».

Prévoir à manger

Et puis d’abord c’est quoi cette nouvelle manie des mecs d’inviter une fille à sortir, d’enchaîner verres sur verres et de ne rien prévoir pour adoucir tout ça ? C’est de la radinerie ou juste dans l’espoir de nous soûler ? Parce que bon, dans les deux cas ça ne sert à rien, notamment sur moi. D’une part parce que je paye ma part au resto, d’autre part parce que je tiens l’alcool mieux qu’un docker irlandais, sérieusement.

Mlle Chérie